• 700 rue de la Ricarderie 59235 BERSEE
  • 03 20 34 53 10

Blog Details

Juin 29, 2020 By Conseils, Dépigeonnage x Commentaires

Filets, pics, fils métalliques, dispositifs répulsifs, faucon synthétique, les astuces pour lutter contre les pigeons et les empêcher de se poser sur les balcons, les terrasses, les corniches, les gouttières ainsi que les rebords de fenêtre ne manquent pas. Ces oiseaux sont indésirables dans les bâtiments, car ils peuvent se montrer envahissants et causer des dégâts sur les jardinières et les massifs.

Comment Lutter contre les pigeons

De quoi s’inquiéter

Les dégâts causés par les pigeons viennent essentiellement de leurs déjections, très acides, qui souillent les rebords des fenêtres, les balcons, les cours d’immeubles et les toits, mais dégradent aussi les façades des bâtiments et le zinc des toitures ou bouchent tout simplement les gouttières et les conduits d’aération.

Ornithose, salmonellose ou encore toxoplasmose peuvent effectivement, dans certaines conditions, être transmises par des pigeons.

Les pigeons transportent également des puces (tiques molles), qui peuvent infecter un grenier où auraient niché un grand nombre d’oiseaux.
D’où l’importance de toujours bien nettoyer et désinfecter des combles avant de les transformer en habitation.
Contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, les pigeons ne présentent pas de risque sanitaire important pour la population humaine et ils ne sont pour l’instant absolument pas un vecteur de diffusion de la grippe aviaire.

Seuls les très jeunes enfants, les personnes âgées ou malades, et plus particulièrement immunodéprimées, doivent éviter les contacts avec ces oiseaux, comme ils le feraient avec d’autres animaux ou toute autre source microbienne.

Des équipements efficaces

Les techniques pour lutter contre les pigeons existent depuis l’Antiquité.
Les professionnels ont commencé par protéger les façades des bâtiments en utilisant un gel qui avait pour propriété de coller sans fin, et dans lequel les pigeons s’engluaient. Une technique aujourd’hui abandonnée.

Pour éviter le perchement, les armes les plus répandues sont désormais les pics et les picots, généralement en métal. Mais il en existe aussi en plastique et sous forme de pyramides.

Constituées de petites tiges avec un effet ressort, disposées sur un socle de plastique plus ou moins large, ces herses se collent — ou parfois se clouent — sur tous les supports où peuvent se poser les volatiles. Mais aucun risque pour les pigeons de s’empaler. Il est important de toujours traiter un immeuble dans sa globalité.

Certains professionnels utilisent également la répulsion électrique ou électromagnétique, qui maintient à distance les pigeons. Mais ces procédés nécessitent l’installation d’un générateur et la pose d’un câble sous tension (4 000 à 5 000 volts avec un faible ampérage, l’équivalent du fil à vache dans les champs). Ces systèmes sont très efficaces, car les pigeons mémorisent les lieux qui sont protégés et ne s’en approchent plus.

Pour protéger les arrière-cours, les loggias, les cages d’escaliers à l’air libre, mais aussi les toitures à ouvertures, les syndics sont, en revanche, très souvent amenés à faire poser des filets anti-pigeons de couverture en nylon, traités anti-ultraviolet, et proposés généralement avec des mailles de 5 cm x 5 cm.
Leur coût dépend de la surface à couvrir, des découpes à effectuer, de l’intervention ou non de cordistes pour effectuer les jonctions, ou encore de la nécessité de louer une nacelle. En région parisienne, les prix oscillent ainsi entre 35 et 50 €/m2.

Le bon prestataire

Certains ravaleurs et couvreurs-zingeurs ont d’ailleurs ajouté le traitement anti-pigeons à leurs prestations. Parfois, il suffit juste d’arrondir un angle sur une corniche, de poser un petit grillage ou du plexiglas sur un œil-de-bœuf, ou encore de remplacer une vitre cassée ou une tuile manquante pour empêcher les pigeons de se percher ou de nidifier.
La pose d’un grillage ou de pics trop en retrait d’une ouverture peuvent ainsi constituer un excellent support pour la construction d’un nid.
Un filet mal tendu, ou placé trop bas au-dessus d’une cour, peut très vite se transformer en perchoir, ou pire encore… en véritable piège à oiseaux.
Il est indispensable de bien connaître la biologie et les habitudes des pigeons pour réaliser des travaux efficace.
Choisir un prestataire n’est pas toujours facile. C’est une profession en marge de la dératisation, où le meilleur côtoie le pire, et où le montant des factures peut varier dans un rapport de un à dix.

La mise en place d’une solution nécessite toujours une étude préalable sur site pour établir un devis. Ce dernier doit obligatoirement détailler toutes les surfaces à équiper, les produits utilisés, les contraintes d’accessibilité, mais aussi les frais de nettoyage des supports — indispensable pour permettre une bonne adhésion des picots. Il peut aussi inclure la souscription d’un contrat annuel d’entretien pour nettoyer ou recoller les équipements. Les dispositifs ont une durée de vie moyenne de cinq ou six ans et il n’existe pour l’instant qu’une garantie de moyens… pas de résultat.

Lutter contre les pigeons

Utiliser des pics ou des fils métalliques

Les pigeons salissent les balcons et les rambardes avec leurs déjections. Par ailleurs, leurs roucoulements incessants sont agaçants à la longue. De plus, ces oiseaux peuvent véhiculer des maladies infectieuses via les puces, et transmettre des virus par leurs excréments. Pour les repousser et les empêcher de former leur nid, les citadins utilisent souvent des pics métalliques. Ces dispositifs s’avèrent efficaces pour empêcher les pigeons d’élire domicile sur les corniches, les terrasses et les balcons :

  1. Coller plusieurs bandes de pics pour couvrir la longueur voulue ;
  2. Les poser aux endroits souhaités en les vissant ou les collant sur du bois.

Faciles à installer, ces pics se vendent en quincaillerie ou dans les boutiques spécialisées. Ces magasins proposent des supports plastiques à coller sur lesquels les pics sont fixés afin d’éviter d’utiliser de gros outillages et faciliter leur installation.

Poser des fils métalliques

À la place des pics, il est possible d’utiliser des fils métalliques tendus. Ils sont tout aussi efficaces et se montrent plus esthétiques. Cependant, leur installation a un coût. Plus discrets que les pics, les fils métalliques se posent surtout sur les appuis des fenêtres et les balcons. Pour mettre en place ce dispositif, voici les étapes à suivre :

  1. Fixer le fil à deux tiges rehaussées d’un ressort pour garder le tout bien tendu ;
  2. Installer les tiges sur des supports en PVC ;
  3. Les coller avec une colle polyuréthane.

Pour davantage d’efficacité, il est possible de visser les tiges dans la pierre à l’aide de chevilles en PVC. Sur le marché, il existe des câbles pivotant sur eux-mêmes pour déstabiliser les pigeons qui tentent de se poser dessus.

Installer des filets anti pigeons

Autre solution pour empêcher les pigeons de se poser sur les terrasses et les balcons : les filets. Imputrescibles et résistants, ils offrent une excellente protection. De plus, ils affichent une résistance exceptionnelle et constituent une solution pérenne.

  1. Pour poser le filet, utiliser les accessoires prévus à cet effet, notamment les petits modules en polycarbonate vendus en quincaillerie. Ils se collent sur tous supports, s’installant et se désinstallant à volonté. Les fixations doivent être placées tous les 20 cm. Dans les angles, utiliser deux fixations.
  2. Découper le filet selon les dimensions du balcon. Commencer par les angles.

Économique et facile à mettre en place, le fil métallique s’avère néanmoins moins esthétique. Heureusement, il existe dans les commerces des filets anti pigeons translucides.

Protéger les plantes des pigeons

Pour protéger les plantes des pigeons, pourquoi ne pas installer des pics et des bâtonnets sur les jardinières, potagers et massifs ? Les pics en bois destinés à faire des brochettes peuvent parfaitement faire l’affaire. Dans de petits pots, il suffit de les enfoncer solidement et profondément dans la terre. Pour les grands pots, disposer de petits pots retournés pour gêner les pigeons. Ils servent aussi de paillage pour maintenir la fraîcheur du sol en été et abriter les insectes utiles.

Effrayer les pigeons

Les rapaces sont les ennemis naturels des pigeons. Pour les lutter contre les pigeons, installer un faucon ou un hibou synthétique dans les endroits où ces oiseaux envahissants ont l’habitude de se poser. Pour ce faire, fixer le rapace à l’aide d’un câble et d’un crochet de fixation rotatif. Il existe également sur le marché des ballons reproduisant l’œil des faucons ou des hiboux. Ces ballons sont généralement vendus par lot de 3. Inoffensifs et faciles à mettre en place, ils sont appréciés pour leur efficacité. Veiller à les placer à hauteur visible des pigeons. Pour une meilleure efficacité, mieux vaut déplacer régulièrement les systèmes d’effarouchement de sorte que les pigeons ne les localisent pas facilement.

Dans les commerces, certains fabricants proposent également des boîtiers qui émettent des ultrasons efficaces pour faire fuir les pigeons. Ils se fixent au sol ou au mur.

Recourir à des dispositifs répulsifs

Mis à part les dispositifs mécaniques, il existe des produits répulsifs tout aussi efficaces pour lutter contre les pigeons et autres oiseaux indésirables. Les épices telles que le poivre, le curry ou la cannelle peuvent les dissuader de revenir. Attention, il ne faut pas laisser de la nourriture sur le balcon ou la terrasse. Elle les attire. Les pigeons ne supportent pas le bruit de l’aluminium. Ils détestent également tout ce qui brille. Donc, pour les effrayer, il suffit de :

  1. Coller deux CD l’un contre l’autre ;
  2. Suspendre le tout à un fil ;
  3. Fixer sur la rambarde. La lumière du soleil qui se réfléchit sur les CD les désorientera.

Comme pour les rapaces synthétiques, il est recommandé de déplacer les CD de temps à autre pour surprendre et effrayer efficacement les pigeons.

Lutter contre les pigeons des rebords de fenêtre

Les pigeons ont tendance à faire leurs besoins sur le bord des fenêtres. Pour lutter contre les pigeons, une plaque de plexiglas ou de PVC de 2 à 3 mm d’épaisseur fixée sur le rebord de la fenêtre à l’aide d’un adhésif peut parfaitement faire l’affaire. Les pigeons et autres oiseaux auront du mal à se poser. Voici d’autres dispositifs répulsifs pour faire fuir les pigeons :

  • Fixer un moulin à vent (jouet pour enfant) sur le balcon pour faire office d’épouvantail.
  • Facile à utiliser, le spray répulsif les repousse olfactivement. Il contient des huiles essentielles qui doivent être renouvelées régulièrement si le spray est exposé à la pluie. À noter que cette solution est également efficace contre les corbeaux, les corneilles, les étourneaux, les mouettes et les pies.
  • À la place du spray, utiliser du gel répulsif qui forme une sorte de barrière pour les déstabiliser. Le gel s’applique sur les appuis des fenêtres, les rebords de gouttière, les corniches et les auvents.
  • Saupoudrer des granulés répulsifs sur les appuis de fenêtres, les balcons et les corniches tous les 15 jours environ.

Nous vous recommandons de faire appel à Nonuisys pour vous accompagner dans la lutte contre les pigeons.

About the author

Comments are closed.